Petitfour Edith

Informations générales

Fonction
Maitre de conferences
Adresse e-mail
edith.petitfour@univ-lorraine.fr
Catégorie
Membre

Activités

Activités de recherche

Thèmes de recherche :
- Enseignement de la géométrie à l’école primaire et en début de collège.
- Enseignement à des élèves dyspraxiques visuo-spatiaux.
- Formation à l’enseignement des mathématiques

Thèse :

PETITFOUR E. (2015). Enseignement de la géométrie à des élèves en difficulté d’apprentissage : étude du processus d’accès à la géométrie d’élèves dyspraxiques visuo-spatiaux lors de la transition CM2-6ème . Thèse de doctorat, Université Paris Diderot, Paris 7. https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01228248

Directrice : Corine CASTELA

Ma thèse vise à proposer une approche pour enseigner la géométrie plane élémentaire aux élèves dyspraxiques visuo-spatiaux à l’école primaire et en début de collège, autrement qu’en leur faisant exécuter des constructions instrumentées comme cela est préconisé dans les programmes scolaires. Leur handicap compromet en effet tout apprentissage géométrique car ces élèves se focalisent sur les aspects manipulatoires des tâches de construction au détriment des aspects conceptuels. L’approche est basée sur la sémiotique (Arzarello, Radford) et s’inspire de deux courants des sciences cognitives : l’approche instrumentale en ergonomie cognitive (Rabardel) et le développement du geste en neuropsychologie (Mazeau & Pouhet). À partir de ces outils théoriques, mais aussi à partir de mes observations en classe d’élèves dyspraxiques lors de séances de géométrie, j’ai élaboré un cadre d’analyse du processus d’accès à la géométrie par la construction instrumentée. Ce cadre permet d’identifier et de catégoriser les actions élémentaires requises dans des tâches de construction et ainsi de dissocier ce qui, dans l’action instrumentée, est en lien avec des connaissances géométriques de ce qui ne l’est pas. Je l’ai complété par des outils d’analyse du langage et des gestes activés lors de constructions géométriques réalisées en dyade, ainsi que par des outils d’analyse des aides susceptibles d’être données. Avec ce cadre, l’analyse de la prise en compte de l’élève dyspraxique en classe dans différents dispositifs de scolarisation (en classe ordinaire – avec ou sans Auxiliaire de Vie Scolaire – ou en classe spécialisée) et dans différents environnements de travail (papier-crayon ou numérique) a donné des points d’appui pour concevoir une expérimentation menée hors classe avec deux élèves, dont une dyspraxique.
Les très bons résultats obtenus à l’issue de l’expérimentation ouvrent des perspectives de recherche. Ils me permettent d’envisager des pistes pour concevoir des modalités d’accueil en classe, instaurant des conditions d’apprentissages géométriques pour un élève dyspraxique : cet élève peut exercer son raisonnement en géométrie si l’on prend appui sur ses compétences préservées (le langage, la mémoire) et si on le libère de la culpabilité des échecs graphiques, plutôt que si l’on cherche à pallier ses manques pour qu’il réalise les activités proposées aux élèves standards. Par ailleurs, ma thèse conduit à remettre en cause la doxa qui fait de la construction instrumentée, décrite par un langage géométrique déconnecté des instruments, la voie privilégiée en sixième pour l’apprentissage de la géométrie. Elle contribue donc non seulement à déterminer des voies d’accès à la géométrie pour les élèves dyspraxiques, mais elle concourt aussi à prendre en compte la diversité des élèves dans son enseignement, que ce soit des élèves maladroits ou des élèves qui éprouvent des difficultés à passer de l’action instrumentée à sa représentation langagière abstraite.

Publications

Article publié dans une revue scientifique avec comité de lecture
PETITFOUR E. (2015). Enseignement de la géométrie à des élèves dyspraxiques visuospatiaux inclus en classe ordinaire, Recherches en éducation Numéro 23. Handicap et apprentissages scolaires : conditions et contextes. (p. 82-94). Disponible en ligne : http://www.recherches-en-education.net/?lang=fr

Communications avec actes dans un congrès national ou international

PETITFOUR E. (à paraître). Catégorisation des aides apportées dans une construction instrumentée. In G. Gueudet et Y. Matheron (Eds.) Actes de la 18ème école d’été de didactique des mathématiques, Brest, France, 19 au 26 aout 2015, La pensée sauvage.

MASSELOT P., PETITFOUR E. et WINDER C. (à paraître). Présentation d’un cadre d’analyse de situations de formation des professeurs des écoles. Actes du 42ème colloque international de la COPIRELEM, Besançon, France, 16 au 18 juin 2015.

GUILLE-BIEL WINDER C., PETITFOUR E., MASSELOT P. et GIRMENS Y. (2015). Proposition d’un cadre d’analyse de situations de formation des professeurs des écoles. Actes du colloque Espace Mathématique Francophone, EMF 2015, Alger, Algérie. En ligne : http://emf2015.usthb.dz/gpdf/EMF2015GT2WINDER.pdf

MANGIANTE-ORSOLA C. et PETITFOUR E. (2015). L’analyse de manuels en formation : pour quoi faire ? Actes du 41ème colloque international de la COPIRELEM, Mont-de-Marsan, France, 18 au 20 juin 2014, ARPEME.

PETITFOUR E. (2015). Enseignement de la géométrie à des élèves en difficulté d’apprentissage : étude du processus d’accès à la géométrie d’élèves dyspraxiques en début de collège. In D. Butlen (Ed.) Actes de la 17ème école d’été de didactique des mathématiques, Nantes, France, 19 au 26 aout 2013, La pensée sauvage.

PETITFOUR E. (2014). Étude du processus d’accès à la géométrie par la construction instrumentée. Actes du séminaire national de didactique des mathématiques. 28 et 29 mars 2014. Eds. Mathé et Mounier.

PETITFOUR E. (2014). Enseignement de la géométrie à des élèves dyspraxiques visuo-spatiaux. Actes du 40ème colloque international de la COPIRELEM, Nantes, 18 au 20 juin 2013, ARPEME.

PETITFOUR E. (2014). Étude du processus d’accès à la géométrie d’élèves dyspraxiques. Actes du 7ème séminaire national des jeunes chercheurs de l’ARDM, Palavas-les-Flots, France, 17 au 19 mai 2013, IREM Paris 7.

Activités de formation

Formation d’enseignants à l’ESPE, université de Lorraine :
- master MEEF 1er degré (didactique des mathématiques, encadrement mémoires, analyse de pratique, préparation CRPE)
- master MEEF 2nd degré (UE recherche)
- formation continue 1er degré et 2nd degré (ASH)
- formation CAPA-SH, 2CA-SH
Formation de formateurs lors de colloques et séminaires COPIRELEM

Historique

Membre depuis
4 an 50 semaines